Dans le 71 aussi, la répression syndicale est en marche

Communiqué inter-syndical

Nos organisations syndicales (SNES-FSU, SNUIPP, SNUDI-FO, CGT éduc, SUD) ne pouvaient pas rester muettes face à la tentative d’intimidation qu’a subie notre camarade enseignante et représentante syndicale SNES-FSU du collège Ferdinand-Sarrien de Bourbon-Lancy (71) en date du 21/09/2020.

Pour rappel, cette dernière a fait l’objet d’une convocation dans le bureau de sa supérieure hiérarchique en présence de trois gendarmes pour avoir été à l’initiative d’une photo prise devant l’établissement montrant une dizaine de personnes, enseignants et parents d’élèves.

Plutôt que d’apporter des réponses aux légitimes revendications des personnes mobilisées, il a semblé opportun à Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire de les réprimer en invoquant une absence de déclaration de manifestation, fallacieux rappel à la loi qui n’est pour nous rien d’autre qu’une tentative d’intimidation et de répression. Or, la mise en cause de notre collègue et camarade est une atteinte intolérable à l’action militante et syndicale.

Aussi, nos organisations syndicales (SNES-FSU, SNUIPP, SNUDI-FO, CGT éduc, SUD) exigent expressément de la préfecture de Saône-et-Loire que cesse toute mesure de rétorsion injustifiée à l’encontre des militantes et militants syndicaux·ales, et plus largement, à l’encontre des personnels de l’Éducation Nationale dans leur droit à manifester leur opposition.

Nous demandons aux services préfectoraux de garantir la liberté d’expression et de ne pas considérer que dix personnes posant pour une photo seraient un danger pour l’ordre public. Nous considérons que la volonté de museler la contestation sociale est une atteinte à la démocratie. Aussi, nous réaffirmons avec force la nécessité de respecter le droit de grève, de respecter et faire vivre la démocratie dans toute la pluralité de ses expressions.

Télécharger le communiqué au format pdf


 

Jeudi 15 octobre : Mobilisations au CHS de Sevrey et au CH de Chalon

  • Jeudi 15 octobre : de 11h à 12h,

Rassemblement devant la Maison d’accueil Spécialisée du CHS de SEVREY pour soutenir les personnels oubliés de cet établissement qui n’ont obtenu AUCUNE PRIME, alors qu’ils ont travaillé durant le confinement. Cette injustice est inqualifiable.

La M.A.S. se trouve juste avant le C.H.S. de SEVREY, très facile à trouver, les camarades de SEVREY seront sur place.

Article du JSL

  • Le même jour, jeudi 15 octobre : 14h

Rassemblement devant le Centre Hospitalier de Chalon, puis manifestation.

 

Élections professionnelles dans les TPE

Attention : En raison de l’échec des tests de la procédure de vote électronique, le gouvernement à annoncé il y a quelques jours le report des élection TPE au printemps prochain


En tant que salarié d’une « Très Petite Entreprise », vous allez être appelé à voter à l’occasion d’élections professionnelles qui vous sont spécialement dédiées.

Vous aurez ainsi à choisir l’organisation syndicale qui portera vos voix durant les 4 prochaines années.

Ces élections permettront de déterminer quelle organisation syndicale peut négocier les conventions collectives donc des droits plus avantageux pour vous.

Plus vous voterez CGT et plus vous donnerez de la force aux revendications que celle-ci portent pour vous

Les revendications de la CGT :

  • VOS SALAIRES SONT TROP BAS : vous êtes 6 salariés sur 10 à estimer être moins payés que ce que vous devriez. La CGT revendique un SMIC à 1800€, base des grilles de salaires. Augmenter vos salaires, c’est permettre de vivre dignement, c’est reconnaître votre travail et votre savoir-faire.
  • TRAVAILLER MOINS POUR TRAVAILLER TOUS : la CGT propose de baisser le temps de travail hebdomadaire à 32h, cela permettrait potentiellement de créer 4 millions d’emplois.
  • CONCILIER VIE PRIVEE ET VIE PROFESSIONNELLE : vous êtes nombreux à trouver difficile de concilier vie privée et vie professionnelle. La réduction du temps de travail doit aussi prendre en compte une meilleure organisation du travail :
    • Mettre fin au travail de nuit et/ou du dimanche dans les secteurs où il n’est pas indispensable
    • Préserver un temps commun de repos pour toutes et tous
  • DROITS AUX ACTIVITES SOCIALES, CULTURELLES ET SPORTIVES POUR TOUS LES SALARIES DES TPE : vous êtes 74% à penser qu’il est important de bénéficier de droits sociaux comme dans les grandes entreprises. La CGT propose que vous, salariés des TPE, disposiez des mêmes droits que les salariés bénéficiant d’un CSE (Comité Social et Economique) qui propose des avantages vacances, réduction pour les voyages, spectacles ou parc d’attraction, etc…

Télécharger le tract [pdf]

Mise à jour : 10/03/2020